Femmes expatriées, changez de regard sur votre carrière atypique !

L’expression « carrière atypique » est souvent évoquée quand on parle carrière en expatriation. Que l’expatriation nous ait amenés à prendre des trajectoires différentes de celles de notre parcours initial ou que l’on ait pris des trajectoires variées dans notre carrière, durant notre recherche d’emploi à l’étranger, ce parcours « atypique » peut être ressenti comme un fardeau. Un fardeau, parce que finalement, on a peur de « faire peur ».

Je vous invite dans cette vidéo à voir les choses différemment :

( je vous partage la retranscription écrite sous la vidéo)



Pour moi, si, à première vue, vos expériences peuvent sembler déconnectées les uns des autres, elles sont en fait beaucoup plus connectées que vous ne le pensez. Pourquoi ? Parce qu’elles ont absolument toutes, le même point commun, incontestable : VOUS.

Première bonne nouvelle, votre parcours n’est pas si décousu que ça !

Si nous allons plus loin, à travers vos différentes expériences vous avez pu être amenée à :

  • soit mettre en oeuvre votre expertise dans des contextes différents,
  • soit, participer à des projets qui allaient impliquer que vous développiez de nouveaux savoir-faire, mais c’est peut-être ce qui vous a attiré dans ces projets. C’est donc une compétence qui était déjà en vous, mais qui n’avait pas eu l’opportunité de s’exprimer.

Dans le premier cas, grâce à cette variété de « terrain de jeux », vous avez renforcé votre expertise.

Dans le second cas, vous avez élargi votre palette de compétences « actives ».

Donc, deuxième bonne nouvelle, vous avez gagné ou renforcé des compétences !

Mais pour que ces atouts soient visibles, cela dépend de vous !! Vous êtes celle qui doit montrer aux recruteurs, aux managers, à votre réseau, ce que vous voulez qu’ils voient dans votre parcours.

Si dans votre discours et dans votre CV, vous vous attachez à parler de votre parcours comme un enchaînement successif d’expériences, alors il y’a de fortes chances que les recruteurs voient effectivement un parcours atypique, difficile à appréhender, avec lequel ils ont du mal à se projeter.

Mais si votre discours et votre CV ont été construits autour de votre objectif professionnel, alors vous êtes en train d’envoyer un tout autre message aux recruteurs. Vous ne parlez plus de votre parcours, mais de votre expertise, de vos spécialités, et donc des solutions que vous êtes capable de leur apporter. Et ce sont exactement les éléments que les recruteurs et votre réseau cherchent à entendre et à lire dans votre CV.

Vous voyez la différence ? 🙂


Vous avez du mal à identifier vos savoir-faire, votre expertise dans votre parcours ? Vous avez du mal à définir un objectif professionnel qui va sens pour vous, découvrez les 3 Programmes que j’ai élaborés pour vous aider concrètement sur ces questions.


 

Cet article vous a plu ?

Recevez à partir de maintenant, conseils, stratégies et offres spéciales, directement dans votre boite email