Comment éviter le burn-out pendant votre recherche d'emploi à l'étranger“Mon challenge c’est de trouver un équilibre entre tout ce que je dois faire. M’occuper de ma maison, de mes enfants, prendre du temps avec mon mari, prendre soin de moi et mener ma recherche d’emploi. Clairement ma recherche d’emploi me draine et je n’arrive pas à tout gérer”. Voilà ce que me disait une cliente, lors d’une séance.

Pendant ma recherche d’emploi à Singapour, je me souviens avoir dit à mon mari qui me demandait ce que je voulais faire pendant le week-end : “Chéri, je prends des initiatives toute la semaine pour ma recherche, donc le week-end, rupture de stock, je suis le mouvement !”.

La recherche d’emploi c’est une période intense et exigeante psychologiquement. Quand en plus, c’est dans une langue étrangère et dans un pays étranger, ça requiert une sacrée dose d’énergie et d’endurance.

Alors comment éviter l’épuisement voire l’abandon ? Voici  3 éléments pour vous aider :


#1 – Instituez une semaine idéale

Votre objectif, mettre sur papier tout ce que vous avez besoin de faire dans la semaine. Bloquer des plages de temps pour votre recherche, pour vous occuper de votre maison, les temps dédiés aux enfants…

PLUS les temps de repos que vous vous accordez. Oui, oui, vous bloquez aussi 1 h ou 2h ou 1 déjeuner, une après-midi, une soirée, enfin ce qui vous va le mieux, pour faire quelque chose qui vous fait plaisir. Et oui, ne rien faire est aussi une parfaite occupation pendant un “Me-time”.

Vous accorder du repos, c’est mettre sur pause tous les “Je dois” et relâcher la pression. C’est le meilleur moyen de poursuivre vos efforts dans la durée.

#2 – Sachez poser votre casquette de “Je cherche du travail”

La recherche d’emploi malheureusement parfois, ça peut tourner un peu à l’obsession. J’ai des clientes qui me disent qu’elles scrutent tous les sites d’annonces et envoient des candidatures jour ET nuit.

Une fois qu’on travaille ensemble, je leur interdis de faire ça car ce comportement extrême témoigne que cette recherche d’emploi devient dévorante. Recul, lucidité, stratégie ont disparu donc STOP.

Si c’est également votre cas, prenez des vacances de votre recherche d’emploi ! Ne prenez plus aucune initiative pour votre recherche (sauf si une opportunité vous ait offerte sur un plateau bien sûr !) pendant plusieurs jours, pour prendre un peu de recul et retrouver une fraîcheur psychologique.

#3- Privilégier la qualité à la quantité

Savez-vous qu’en moyenne, sur 100 personnes qui cherchent du travail, 4 seulement décrocheront un poste suite à une candidature à une annonce. Donc même si l’envoi de masse de candidatures rassure, ça prend aussi beaucoup de temps avec pas forcément beaucoup de résultat à la clé. Votre CV va se retrouver au milieu de dizaines voire parfois, centaines autres candidatures. Je vous encourage donc à candidater à des annonces qui vous font dire en les lisant : “Waouh mais c’est exactement mon profil qu’ils recherchent !!!” .

En limitant et peaufinant vos candidatures à ce type d’annonces, elles peuvent vraiment sortir du lot. Alors qu’en envoyant des dizaines de candidatures à des postes qui vous correspondent plus ou moins, vous risquez d’avoir peu voire pas du tout de réponses et cela peut vraiment nuire à votre moral quand vous réaliserez le temps et l’énergie dépensés.

Pour le networking, c’est pareil. N’allez pas à tous les événements de networking/déjeuners/petits-déjeuners que vous voyez passer. Ces rencontres demandent beaucoup d’énergie et nous sortent généralement de notre zone de confort. En les multipliant, vous risquez de vous épuiser et de vous dégoûter de ce type de rencontres. Ce qui serait dommage comme le réseau est un levier de succès très efficace.

#4 – Offrez vous des récompenses pour vos efforts

Je crois que ce que j’ai le plus détesté dans ma recherche d’emploi, c’était de devoir appeler des personnes au telephone. Je n’étais pas du tout bilingue, donc c’était toujours une épreuve. Devoir passer un seul appel pouvait me gâcher toute la journée !! Ma parade a été d’associer une récompense à chaque “épreuve”. Par exemple : “Après cet appel, je vais au Starbucks et je prends un goûter là-bas” ou “Après cet appel, je me regarde un épisode”… Ca n’a pas rendu les appels moins inconfortables, mais ca m’a rendu plus efficace !

 

Retenez qu’il y’a un poste qui vous attend dans une entreprise qui a besoin  de vos savoir-faires. Prenez soin de vos forces et n’abandonnez pas la course, la ligne d’arrivée n’est plus très loin !!


Vous ressentez le besoin d’être accompagnée pour mettre en place des méthodologies et stratégies qui ont fait leur preuve ? Prenez rendez-vous avec moi pour en parler lors d’une séance découverte gratuite.

Cet article vous a plu ?

Recevez à partir de maintenant, conseils, stratégies et offres spéciales, directement dans votre boite email