Expatriation et trou dans le CV : changez votre regard sur votre expérience !

CV / Resume

Quand on part en expatriation, il n’est pas rare que notre carrière connaisse une pause, une petite ou une plus longue. Dans les deux cas, cette interruption ne doit pas vous freiner dans votre désir de reprendre une activité professionnelle à l’étranger, parce que vos talents, votre expertise et votre personnalité uniques sont toujours là.


#1- L’expatriation est un projet à part entière

Décider de partir vivre à l’étranger est une expérience en soi. Quitter son pays, sa culture, son job, sa famille, ses amis et ses repères, tout le monde ne le fait pas. Ce n’est pas qu’une question d’opportunité, puisque toutes les personnes qui en ont la possibilité ne le font pas.

C’est dire que cette décision fait de vous, une personne “pas comme tout le monde”. Ce challenge là, vous, vous l’avez accepté.

Alors si bien souvent nos conditions matérielles sont (bien) meilleures qu’en France, elles ne font pas tout, loin de là, n’est ce pas ?
Comprendre, analyser et s’ajuster avec les règles de vie, les façons de penser et les administrations locales requièrent de notre part, adaptation, persévérance voire même ténacité pour réussir à obtenir le résultat que l’on vise. (je suis sûre que des exemples vous viennent déjà en tête 😉 )

Vous voyez, en prenant la décision de vous expatrier, puis en vous installant dans votre nouveau pays, vous démontrez déjà que vous savez gérer les challenges et que vous savez vous adapter, persévérer et être tenace pour mener à bien vos projets. Donc même sans avoir été salariée d’une multinationale, vous n’avez rien perdu de votre mordant pendant cette période. N’hésitez pas à le mettre en avant !!

#2 – Voyez grand avec vos compétences

Quand on entend compétences, développement de ses compétences, on pense tout de suite à “entreprise”, “plan de formation”…
Ce n’est pas parce que le mot “compétence” vient de l’entreprise, que cela signifie qu’on ne développe ses compétences et expertises uniquement en entreprise.

Les projets associatifs auxquels vous avez pu prendre part, par exemple sont d’excellents terrains de développement de vos compétences techniques et relationnelles.
Justement vos compétences relationnelles. Se créer un réseau de relations sociales et d’amis, de zéro, avec des personnes avec qui nous ne partageons parfois pas la même langue, est un sacré « booster » de compétences sociales, vous ne trouvez pas ?

Et puis il y’a la curiosité que vous avez eu qui vous a poussé à explorer des activités, des habitudes qui ne vous étaient pas familières. Vous ne vous en rendez peut être même pas compte, mais votre capacité à penser “out-of-the-box” a été décuplée.

Donc si vous jetez un regard professionnel sur votre expatriation, vous allez rapidement découvrir que votre expatriation a largement développé des compétences très recherchées par tous les recruteurs, où que vous soyez dans le monde.


Vous avez du mal à rassembler les “pièces du puzzle” pour définir le projet professionnel qui vous ressemble ? Découvrez comment je peux vous aider ICI


 

Cet article vous a plu ?

Recevez à partir de maintenant, conseils, stratégies et offres spéciales, directement dans votre boite email