QUIZZ : LEQUEL DE CES 3 OBSTACLES VOUS EMPÊCHE DE VRAIMENT VOUS LANCER DANS VOTRE RECHERCHE D’EMPLOI À L’ÉTRANGER ?

Vous avez déjà pris un taxi à Singapour ? Si ce n’est pas le cas, sachez que les chauffeurs ont cette -terrible- habitude, d’appuyer sur l’accélérateur puis de lever leur pied de la pédale, puis d’appuyer à nouveau sur la pédale d’accélération, puis de la relâcher etc… Cela produit un effet saccadé qui donne la nausée à la plupart des clients.

Cet exemple illustre exactement la situation des femmes qui ont du mal à se lancer vraiment dans leur recherche d’emploi, pendant leur expatriation. 

Elles alternent entre des phases d’accélération puis des phases pendant lesquelles elles se laissent glisser puis elles ré-accélèrent puis se laissent glisser etc… A elles aussi, ça leur donne un peu mal au cœur voire pire… mal à leur confiance en elles.

Si vous vous retrouvez dans cette description, il est probable que quelque chose vous retient de maintenir votre accélération. Cela peut être conscient ou inconscient. 

Dans cet article, je vous propose 3 obstacles qui sont peut-être responsable de votre va et vient :

Obstacle #1 :Votre zone de confort

La zone de confort, contrairement à son nom, n’est pas une zone. C’est plutôt un état d’esprit. C’est quand on baigne dans un quotidien d’habitudes, de situations familières,  agréables ou pas, mais surtout connues et prévisibles. Malgré ses imperfections, on se satisfait de notre routine.

Le hic, c’est que la plupart du temps, on ressent quand même, une frustration, une insatisfaction de ne pas vivre/faire des choses à la hauteur de ce qu’on sait être capable de faire.

Notre quotidien est emprunt d’un goût de stagnation accompagné d’une petite voix qui nous dit “Je suis capable de plus !”.

Mais quand vient la question du “faire quoi ?” et/ou du “comment faire”, un calcul immédiat se fait dans notre tête entre le coût et l’avantage d’agir :

– Notre zone de confort, elle prône la stratégie du moindre effort. 

– Nos tripes – là où se situent nos réels désirs et ambitions – ont besoin d’actions pour se concrétiser. 

C’est cette lutte qui est au cœur de votre recherche d’emploi. Votre zone de confort vous donne une illusion de bonheur qui anesthésie vos vrais besoins. 

 

Obstacle #2 : Nos peurs

Peur de ne pas savoir comment s’y prendre, peur d’échouer, peur de réussir, peur de se montrer, peur de devoir se vendre, peur de déséquilibrer l’équilibre/l’organisation familiale, peur d’avoir des déplacements, peur de passer sa journée assise devant un ordinateur… je pourrais facilement continuer la liste 😉

Toutes ces peurs sont légitimes. Elles n’ont rien de ridicule. Cependant, elles peuvent être celles qui vous empêchent de vraiment vous lancer, car chaque initiative pour décrocher un poste, appuie en même temps, sur un point douloureux. 

Sachez que chaque cliente que j’ai accompagnée avait une ou plusieurs de ces peurs. Et pourtant elles sont en poste aujourd’hui. 

 

Voici ce que j’ai dit à chacune d’elles : “La peur va faire partie de notre aventure. Je n’ai pas de recette magique pour la/les faire disparaître. Au fur et à mesure de notre chemin ensemble, tu vas naturellement abandonner certaines peurs car tu vas acquérir de nouvelles croyances/perspectives à la place. Mais les peurs que tu vas garder, on va composer avec et s’assurer qu’elles ne sont pas au poste de pilotage. C’est ton projet qui tient le volant, tes peurs s’assoient à l’arrière”. 

Obstacle #3 : Le calendrier scolaire

Les semaines passent vite entre 2 périodes de vacances scolaires.

Je ne serai pas surprise que vous soyez actives dès la fin des vacances, mais que le rythme de vos initiatives ralentisse au fur et à mesure que les prochaines vacances se rapprochent.

Le calendrier scolaire saccade complètement vos actions car les vacances vont impliquer que vous soyez disponible pour vos enfants.

Et là se pose une question essentielle : n’y a-t-il pas une autre organisation possible ?

Quand on cherche du travail, il faut dès le début, faire de la place pour son futur poste. Cela signifie anticiper une organisation pour les sorties d’école des enfants et les vacances scolaires.

Parce que si vous attendez d’avoir trouvé un poste pour trouver des solutions à ces questions, cela va en fait saboter votre réussite par crainte, consciente ou inconsciente,  qu’une opportunité se concrétise trop vite alors que vous ne serez pas prête.

A travers la description de ces obstacles, il est clair que réussir sa recherche d’emploi implique des leviers qui ne se limitent pas au CV. 

Ce n’est pas votre CV qui cherche du travail, c’est VOUS. Vous, avec toutes vos casquettes, avec toute votre complexité de besoins, ambitions, peurs. Et c’est OK. L’essentiel est d’unifier tout cela dans un objectif professionnel sur-mesure.


Si vous ressentez le besoin d’être aidée dans cette étape de définition d’un objectif professionnel et dans la mise en oeuvre d’une méthodologie de recherche qui a fait ses preuves, n’hésitez pas à prendre rdv avec moi pour une séance diagnostic gratuite et sans engagement.